UPMRaflatac
Story | 04/11/2016 11:10:00

Cielo e Terra : évaluer l'impact environnemental des bouteilles de vin

UPM Raflatac a participé, avec le fameux producteur de vin italien Cielo e Terra, à une évaluation du cycle de vie des bouteilles de vin afin de mesurer leur impact sur l'environnement. Cette étude très complète, réalisée conformément aux normes ISO 14040/44, prend en compte l'ensemble du cycle de vie d'une bouteille de vin et de ses emballages. Elle sera présentée lors d'un congrès organisé dans le cadre du salon international du vin et des spiritueux Vinitaly, le 12 avril 2016.

« Notre objectif est de mieux cerner l'impact environnemental de nos produits et de trouver comment le réduire en coopérant avec nos fournisseurs. Les bénéfices de nos récents investissements dans des énergies renouvelables sont clairement visibles comme le montrent les résultats de l'évaluation du cycle de vie », explique Giampietro Povolo, Responsable Finances et Opérations, Cielo e Terra. « Si l'on compare les années précédant nos investissements à celles qui ont suivi, nous constatons une réduction des émissions de gaz à effet de serre de l'ordre de 10 % et une baisse de la consommation d'eau de 24 % au cours du cycle de vie d'une bouteille de vin. »

L'évaluation réalisée montre que la production de verre est la phase du cycle de vie du produit qui a le plus d'impact sur l'environnement. L'énergie et le combustible utilisés sur le site de production, ainsi que les emballages secondaire et tertiaire tels que les caisses, les palettes et les emballages plastiques comptent également parmi les critères importants de mesure de l'impact environnemental.

Cielo e Terra accorde depuis longtemps une grande importance à sa responsabilité sociale et l'entreprise imprime déjà une large part de ses étiquettes sur des supports UPM Raflatac certifiés FSC® (FSC-C012530) et PEFC (PEFC/02-31-196), fabriqués à partir de matériaux issus de forêts gérées selon les principes du développement durable. Cielo e Terra participe également au programme RafCycle d'UPM Raflatac, en collectant et recyclant le papier dorsal glassine mis au rebut lors du processus d'étiquetage dans l'usine spécialisée de Plattling d'UPM Raflatac en Allemagne.

« Notre coopération avec Cielo e Terra sur les questions de développement durable a débuté en 2013 avec le programme RafCycle », explique Stefano Pistoni, Responsable Utilisation Finale, Vins et Spiritueux chez UPM Raflatac EMEIA. « Notre évaluation conjointe du cycle de vie est le prolongement naturel de notre dialogue et montre comment un producteur de vin et un fabricant d'étiquettes peuvent s'associer dans l'intérêt commun du développement durable. »

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Stefano Pistoni, Responsable Utilisation Finale, Vins et Spiritueux, UPM Raflatac EMEIA

Pour en savoir plus:

Des choix durables fondés sur l'évaluation du cycle de vie la plus complète du secteur

Toutes les actualités