UPMRaflatac
  • Notre Actualité
  • Relever les défis de l'économie circulaire avec un service de recyclage adapté et réalisable
Blog | 09/10/2021 07:26:26

Relever les défis de l'économie circulaire avec un service de recyclage adapté et réalisable

Izabela Antczak

Packaging Solutions Manager, UPM Raflatac

Quand un service de recyclage adapté rend votre élimination des déchets plus abordable, facile et efficace, il est difficile de trouver des arguments pour expliquer pourquoi la circularité ne serait pas une option pour votre entreprise.

N'est-il pas surprenant de voir à quel point l'état d'esprit vis-à-vis du recyclage était différent à l'époque où nous avons commencé notre carrière ? J'ai commencé à travailler dans l'industrie de l'étiquetage il y a 15 ans. Je la trouve méconnaissable aujourd'hui. À l'époque, les entreprises se concentraient sur le prix, l'efficacité de la machine et l'aspect de l'étiquette. Pour faire simple, il y avait trois objectifs principaux : tout devait fonctionner, les délais devaient être respectés et les coûts ne devaient pas être trop élevés.

Le grand tournant vers le développement durable

Le monde a ensuite reçu un signal d'alarme avec le réchauffement climatique. Le terme « développement durable » est alors entré en jeu, plus fort que jamais. Les nouvelles informations disponibles et l'évolution des besoins des consommateurs ont commencé à exercer une pression sur les décideurs politiques. Par conséquent, de nouvelles lois et accords pour les pays et les organisations sont apparus et ont créé un bouleversement. Les grandes entreprises doivent alors agir de manière proactive pour rester à la pointe.

Cependant, le développement durable n'est pas toujours facile à appliquer. Les informations provenant de sources multiples peuvent être confuses et paralysantes. Même si l'entreprise a une vision claire de ses objectifs environnementaux, les objectifs de réduction des déchets et de recyclage peuvent être difficiles à atteindre sans services et matériaux adaptés.

Sommes-nous enfin prêts pour la circularité ?

D'après mon expérience dans l'industrie de l'étiquetage, les entreprises sont maintenant prêtes pour participer à une économie circulaire. Les entreprises ont aligné leurs objectifs de développement durable au sein de l'organisation, et les objectifs de développement durable sont mis en œuvre pour tous les services. Le travail d'UPM Raflatac est de soutenir ces objectifs en les adaptant et en rendant la circularité aussi facile que possible. En créant un service de recyclage adapté et réalisable pour les déchets d'étiquetage et les matériaux restants, nous pouvons assurer le flux constant des matériaux et contribuer à l'économie circulaire.

Faciliter le recyclage

Notre solution, RafCycle® by UPM Raflatac, offre une alternative durable pour le traitement des déchets. Une fois les produits étiquetés, au lieu de mettre les déchets de dorsaux en décharge ou de les incinérer, nous pouvons les transformer en une matière première utilisée comme nouveau matériau d'étiquetage ou comme papier pour magazines. En utilisant notre service RafCycle et la famille de produits UPM Raflatac RAFNXT+ qui utilise les matériaux recyclés, le propriétaire de la marque peut fermer la boucle, tout en réalisant des économies dans l'élimination des déchets.

Pour moi, le recyclage ne se limite pas à atteindre des objectifs et à réaliser des économies. C'est également ce que j'ai pu remarquer avec nos partenaires RafCycle. En plaçant tout simplement les déchets de dorsaux dans le bac A au lieu du bac B, nous pouvons créer de nouvelles matières premières, réduire l'enfouissement des déchets, réduire les émissions de CO2 et épargner des centaines d'arbres qui pourront servir à d'autres applications durables. Puisque le recyclage est si facile, pourquoi toutes les entreprises ne le pratiquent-elles pas ?

 

En savoir plus sur RafCycle® by UPM Raflatac

En savoir plus sur UPM Raflatac RAFNXT+  

  

Author

Izabela Antczak

Izabela Antczak

Packaging Solutions Manager, UPM Raflatac | « Ne demandez pas pourquoi, mais plutôt, pourquoi pas ? »