UPMRaflatac
  • Notre Actualité
  • Actualités
  • Le système de récupération des eaux de pluie conserve l'eau au terminal UPM Raflatac du Cap (Afrique du Sud)

Le système de récupération des eaux de pluie conserve l'eau au terminal UPM Raflatac du Cap (Afrique du Sud)

4.9.2018 12:00 EEST

Les objectifs de développement durable de l'Organisation des Nations Unies établissent le cadre que suivent les gouvernements, les entreprises et la société civile pour élaborer leurs programmes en la matière. C'est avec ces objectifs en tête qu'UPM Raflatac a développé le concept Biofore Site et défini des objectifs en matière de responsabilité pour 2030 visant à améliorer ses performances environnementales, sociales et économiques. Le but est d'élaborer une feuille de route spécifique à chaque site qui comprend l'audit, la mesure et l'évaluation des progrès. Le concept Biofore Site facilitera la croissance d'une solide culture en matière de développement durable et améliorera la transparence.

Après trois années de sécheresse, les résidents du Cap en Afrique du Sud faisaient face à la réelle menace du « jour zéro » : un jour où le gouvernement prévoyait de couper l'approvisionnement municipal en eau et d'exiger que les citoyens fassent la queue pour obtenir leur ration d'eau. Heureusement, la possibilité d'un « jour zéro » a été repoussée au moins jusqu'en 2019 suite à des précipitations en juin qui se sont ajoutées aux énormes efforts fournis par les citoyens et les entreprises pour limiter leur consommation d'eau.

rainwater 570.jpg
Après la période de forte sécheresse au Cap (Afrique du Sud) l'équipe du terminal a installé un système de récupération des eaux de pluie : recueillies dans un réservoir de stockage, elles sont réutilisées ensuite pour les toilettes.

Dans ces conditions difficiles, les salariés du terminal UPM Raflatac du Cap contribuent aux efforts de conservation de l'eau. En avril, ils ont installé un système de récupération des eaux de pluie : recueillies dans un réservoir de stockage, elles sont réutilisées ensuite pour les toilettes.

L'installation était simple : fermer un clapet à bille, déconnecter les toilettes du système d'approvisionnement en eau municipal, puis les connecter au réservoir de stockage d'eau du terminal. « Avec ce système, nous conservons l'eau potable et diminuons les coûts », déclare Shawn Van Wyk, Superviseur de la Production du terminal.

Chaque tirage de chasse d'eau consomme environ 15 litres d'eau. M. Van Wyk estime que les économies en eau peuvent s'élever à des centaines de litres par jour.

Les salariés sont très enthousiastes à l'égard de ce système. « Les salariés pensent que c'est un excellent moyen de contribuer à la protection de notre environnement. Ils sont très fiers de participer à cela. Certains d'entre eux ont été si inspirés qu'ils ont commencé à faire de même chez eux. », ajoute Shawn Van Wyk avec enthousiasme.

The employees are enthusiastic about the system.

« En 2018, la conservation de l'eau est une priorité pour le concept Biofore Site et les autres sites de Raflatac peuvent suivre l'exemple de l'équipe du Cap. Les systèmes de récupération des eaux de pluie pour les toilettes, ou d'autres utilisations comme l'irrigation, sont généralement déjà intégrés aux constructions écologiques modernes. Nous envisageons de réaménager nos sites pour y incorporer cette technologie rentable et à faible entretien. Nous pouvons protéger l'environnement tout en réduisant nos coûts, même dans les zones qui ne sont pas touchées par des sécheresses extrêmes. Nous devrions également réfléchir aux avantages de développer une deuxième source d'eau au cas où d'autres sites d'UPM Raflatac soient confrontés à des restrictions d'eau à l'avenir. », commente Laura Cummings, Directrice, Sécurité et Environnement, UPM Raflatac

Le développement durable joue un rôle important au terminal du Cap. Au terminal, les salariés cherchent constamment de nouveaux moyens de réduire la quantité de déchets générés et d'énergie consommée. Récemment, ils ont commencé à réutiliser certaines des palettes provenant des livraisons de matières premières.

« Nous accordons une attention particulière au recyclage. Nous recyclons tout ce qui peut être recyclé : nous avons des poubelles de couleurs différentes pour séparer les matières recyclables comme le papier blanc, les boîtes de conserve et les bouteilles en plastique et en verre. », explique Shawn.

À l'avenir, le terminal prévoit d'encourager les salariés à recycler à la maison. « Ce serait formidable pour la communauté si nos salariés pratiquaient à la maison ce que nous faisons déjà au travail. Notre objectif est de sensibiliser nos salariés ainsi que d'autres personnes à l'impact qu'ont nos déchets sur les ressources naturelles et la communauté. », conclut Shawn.

bioforesite_logo.jpg
UPM Raflatac s'engage en faveur d'un avenir plus intelligent en améliorant les performances écologiques de ses sites de production grâce au concept Biofore Site™. Nos mesures de développement durable dans le monde entier démontrent clairement qu'UPM Raflatac est un partenaire de choix pour les clients, les utilisateurs finaux, les fournisseurs et toutes les autres parties prenantes.